femme âgée qui se déplace

Bien vieillir, c'est aussi se déplacer ! Avec l'âge, les distances parcourues diminuent. D'après une étude récente du Laboratoire de la Mobilité Inclusive, 1/3 des seniors ne quittent par leur domicile pendant 24 heures d'affilée. 

Cap sur les dispositifs pour faire bouger les choses !

 

Etat des lieux

Les seniors se déplacent plus qu'il y a dix ans. Ils quittent leur domicile entre une et deux fois par jour. Les plus de 75 ans choisissent majoritairement la marche au détriment de la voiture. Et ce, alors qu'un nombre croissant d'entre eux possèdent le permis de conduire. Bien qu'ils ne soient pas responsables d'accidents en tant que conducteurs, ce sont des piétons vulnérables. 37% des victimes sur les routes appartiennent à cette tranche d'âge. Cette vulnérabilité s'explique notamment par la gène physique vécue par les seniors limitant les déplacements.

De nombreux motifs entravent la mobilité des seniors. Les répercutions sont concrètes et impactent la vie quotidienne.

Pour preuve, les distances moyennes parcourues passent

de 17 km à 8 km par jours après 75 ans.

Le manque d'accessibilité aux transports en commun, l'absence de conseils,... tels sont les facteurs qui entraînent l'isolement des aînés.

L'étude de révèle des chiffres clés :

  • 1 senior sur 10 estime avoir besoin d'une aide au déplacement
  • 93% des aidants assistent les aînés par rapport à la mobilité
  • 54% des piétons tués sont des seniors

Malgré ces entraves, il est important de cultiver un lien social au quotidien. On constate que, loin de ce laisser abattre, les seniors cherchent à retrouver leur mobilité. Senior et aidants pointent du doigt un manque d'informations de la part des pouvoirs publics.

Quelles sont les attentes des seniors ?

Tout d'abord, chaque senior a des besoins propres. En effet la santé évolue entre la retraite et l'entrée de grand âge. Pour ne pas stigmatiser cette population, les problématiques de chacun doivent être résolues. De nombreux aménagement restent à mettre en oeuvre dans ce sens.

A ce jour, les personnes âgées de plus de 65 ans peuvent bénéficier de réductions sur les titres de transport (TGV, bus, métro,...). Mais d'après les résultats de l'étude, c'est principalement l'éloignement entre le domicile et les arrêts de transport en commun qui est responsable de la baisse de mobilité. Et non l'obstacle du tarif. De ce fait, il est nécessaire de multiplier les zones déservies par bus, surtout en zones rurales. Le manque d'espaces de repos tels que les bancs publics est également pointé du doigt.

Il semble que le numérique puisse apporter ddes solutions. Récemment, une nouvelle tendance a fait son apparition. Le covoiturage entre particuliers a séduit les seniors de façon inattendue. Ce type de nouveaux services issus de l'économie du partage contribue aux rapprochements et dialogues intergénérationnels.

Sources : Silver Eco, institut Français des Seniors, Ministère du Développement Durable, Chronos

Recevez les dernières actus de la Framboise !

Actualité, Revues de presse, Sélections d'Articles ... restez connectés, abonnez-vous à notre Newsletter !