Going grey, est un concept de plus en plus à la mode que l'on pourrait traduire par "Devenir gris". Cela consiste à ne pas couvrir et ainsi assumer pleinement ses cheveux grisonnants. De plus en plus de voix s'élèvent pour encourager un retour au naturel sur les réseaux sociaux. Ce mouvement pousse les jeunes seniors à changer leur point de vue sur les signes de l'âge.
Une belle leçon d'acceptation de soi ! La Framboise Connectée a enquêté sur ce phénomène !

 

Goeing Grey : l'histoire d'un ral le bol

Il y a deux ans, une tendance a fait son apparition sur les réseaux sociaux : le granny hair. Les jeunes femmes dans la vintaine ont commencé à se teindre les cheveux dans des teintes argentées. Désormais, ce sont les aînées qui font la démarche de ne plus cacher leurs cheveux blancs. On parle du "mouvement Going Grey";

Sophie Fontanel : "C'est la pression sociale qui force les femmes à se teindre les cheveux !" 

C'est l'écrivain - journaliste Sophie Fontanel qui a popularisé l'idée. Lassée de se teindre les cheveux pour correspondre aux critères de beauté, elle a décidé de revenir au naturel. En effet, ses premières mèches blanches ont commencé à apparaître alors qu'elle n'avait que 15 ans. Plus tard, une amie lui a suggéré de se teindre les cheveux afin de "gagner 10 ans". 

 

Sa vidéo pleine de franchise a été reprise dans de nombreux journaux par la suite. Depuis, plusieurs femmes font savoir à Sophie que sa prise de position a conduit à un déclic.

 

Un changement de mentalités ?

"Going grey" s'inscrit dans la continuité d'une autre vision de la beauté. Le mouvement "body positive" est apparue en réaction aux clichés irréalistes, aux corps parfaits constamment affichés sur les réseaux sociaux, dans la presse et la publicité. Ces images retouchées perpétuent une conception irréaliste de ce à quoi les corps ressemblent.

Le Body Positive est né aux Etats-Unis à la fin des années 1990. Il a connu un souffle nouveau grâce à Instagram. Ce réseau social a longtemps été associé à une image de corps parfaits en raison des nombreux sportifs et mannequins populaires qu'on y retrouve. Cette tendance a accentué les complexes d'internautes moins en forme. Désormais, les internautes de tout âge s'encouragent à accepter leurs imperfections. C'est dans la bienveillance que les communautés d'Instagrammeurs partagent des photos spontanées et sans cacher les imperfections.

L'idée est de laisser à chacun la possibilité d'accepter son apparence physique - quelle qu'elle soit- sans craindre le regard d'autrui.

Dites nous ce que vous en pensez sur notre page Facebook

Sources : Silver Economie, France Info, Femmes d'aujourd'hui

Recevez les dernières actus de la Framboise !

Actualité, Revues de presse, Sélections d'Articles ... restez connectés, abonnez-vous à notre Newsletter !