Au placard les stéréotypes ! Loin des clichés de l’imaginaire collectif, les mamies s’affirment de plus en plus ! Elles sont sollicitées par les grandes marques, elles inspirent même de nouvelles tendances. Qui sont les mamies stars ? Quelles réactions suscitent-elles ?

 

Des mamies modèles

 Iris Apfel est à la retraite depuis 1992. Pourtant, elle n’a jamais été aussi connue. Cette ancienne femme d’affaires américaine vit actuellement dans le très célèbre quartier Manhattan de la ville de New York aux Etats-Unis. Elle est rédactrice mode et égérie pour une marque de cosmétique. Elle possède également sa propre collection de bijoux lancée en 2011, disponible sur Internet. Cette ligne de bijoux reprend quelques-unes de ses créations uniques. Une exposition et un documentaire réalisé par Albert Maysles lui ont même été consacrés en 2015.

A l’image d’Iris Apfel, Carmen Dell’Orefice s’est faite remarquée après une carrière de 70 ans, rien que ça ! Ruinée par l’escroquerie de Bernard Madoff, elle a repris sa carrière de mannequin depuis peu, à 84 ans. Et le succès est au rendez-vous puisqu’elle continue d’être sollicitée par de grandes marques de luxe telles que Jean Paul Gaultier et Hermès.

Mais les Américains ne sont pas les seuls à succomber au charme des seniors. En France, Lucienne Moreau a connu une notoriété soudaine à 81 ans grâce au succès de l’émission Le Petit Journal de la Canal+. Participant à plusieurs campagnes de publicité, dont celle du site de rencontre Adopte un mec, site de rencontre à la communication décalée et assumée, elle a pu être appréciée rapidement par la France entière. Sa franchise et son humour décapant en ont fait un personnage haut en couleurs !

 

Les marques entrent dans la danse

La première campagne publicitaire mettant en scène une femme senior remonte à 2005 : c’est la marque Dove qui a ouvert le bal. Peu à peu, elles ont été de plus en plus nombreuses, comme L’Oréal (avec l’actrice Jane Fonda) à mettre en scène des seniors. Cette démarche manifeste une prise de conscience collective : les seniors sont actifs et ne veulent plus être ignorés.

Et dans le monde de la mode, si l’on choisit une égérie plus âgée, c’est pour raconter une histoire en s’adressant à un nouveau public. Le vieillissement s’en retrouve dédramatisé et mis en valeur.

Les réseaux sociaux jouent également un rôle primordial dans cette évolution des mentalités en renouant le lien intergénérationnel. Sur les plateformes digitales telles que Pinterest et Instagram, les jeunes s’inspirent fièrement de leurs aînés, qu’elles soient connues ou anonymes.

Granny hair : les cheveux gris à l’honneur

 

granny-hairgrey-hair

En effet, la tendance sur les réseaux sociaux au printemps 2015, c’est le « granny hair » soit « les cheveux de grands-mères ». Les mamies, jadis absentes dans les médias tels que la publicité, sont désormais progressivement remises en valeur et appréciées à leur juste valeur.

Des jeunes femmes se teignent alors les cheveux en gris (bleuté, argenté ou encore lavande), avant de mettre en ligne leurs photos. Très vite, la presse féminine participe à la médiatisation du phénomène. Les cheveux gris, jadis associés à la vieillesse et à la maladie s’en retrouvent popularisés.

Désormais, les jeunes femmes rendent hommage aux grands-mères et contribuent à briser les stéréotypes. La teinte grisée prend même un aspect féministe, car il s’agit de ne plus chercher à camoufler les cheveux blancs, en dépit de l’ordre établi.

Sources : Madame Figaro, Grazia, Bleat Magazine.

Recevez les dernières actus de la Framboise !

Actualité, Revues de presse, Sélections d'Articles ... restez connectés, abonnez-vous à notre Newsletter !