Le vieillissement de la population constitue depuis des décennies un enjeu pour la société. En effet, La chute est une source d'inquiétudes chez les personnes âgées et leur entourage : le risque de chute se trouve décuplé avec l'âge. L'isolement et la volonté des personnes âgées de rester à domicile relance le sujet du maintien et de la sécurité à domicile. 

La Framboise Connectée vous dit pour se protéger contre les chutes !  

Les facteurs de risque

D'après les estimations de l'INPES, près d'un tiers des personnes de plus de 65 ans résidant à domicile chutent chaque année. cela représente environ 2 millions de Français. La probabilité de faire une chute augmente avec l'âge. Les femmes ont tendance à être plus touchées par cette situation.

Les chutes surviennent le plus souvent dans des endroits à fort passage, par exemple la cuisine, la salle de bain ou les escaliers.

On distingue trois types de chutes :

  • Les chutes mécaniques : lorsque la personne a glissé ou heurté un obstacle. Plusieurs facteurs comme un trouble de la vision non corrigé, ou une diminution de la vigilance souvent imputable aux médicaments peuvent favoriser la survenue de ce type de chute.

  • Les chutes par malaises qui nécessite un diagnostic médical afin d'en trouver les causes, puis de prendre en charge les complications éventuelles de la chute.

  • Les chutes spontanées, qui se produisent sans malaise ni obstacle dues notamment à une maladie de Parkinson ou un état lacunaire.

Les chutes occasionnent bien souvent des problèmes plus ou moins grave sur la santé de personne concernée.

Les répercussions sur la santé

Les chutes peuvent être directement à l'origine d'une perte de confiance et d'un repli sur soi face à la peur de tomber à nouveau. Les répercussions s'aggravent en fonction du temps passé au sol sans parvenir à se relever. Dans les cas les plus dramatiques, elles sont responsables d'une fracture ou de décès.

Chaque chute doit conduire à un dialogue avec un professionnel de la santé pour modifier l'espace de vie du senior tout en lui permettant de bien vieillir.

Comment limiter le risque de chute ?

  1. Enlever les objets au sol pouvant représenter un obstacle (comme les tapis par exemple)
  2. Aménager son logement (en installant des barres de soutien et un tapis antidérapant dans la douche)
  3. Préférer les chaussures fermées aux pantoufles, qui peuvent être glissantes
  4. Bien éclairer l'intérieur
  5. Veiller à porter une correction adaptée en consultant un ophtalmologue
  6. Conserver une alimentation équilibrée et adaptée à ses besoins (1 800 kcal/jour pour une femme, 2 000 kcal pour un homme environ)
  7. Utiliser une solution de téléassistance pour alerter  l'entourage rapidement
  8. Pratiquer une activité physique régulièrement pour éviter la perte de force musculaire
  9. Faire appel à un aidant pour se soulager de certaines tâches quotidiennes
  10. Réagir des la première fois. Le risque de chute est multiplié par 20 après une première chute

 

Sources : Silver Eco, Cap Retraite, INPES, Successful Aging, Le Figaro Santé

Recevez les dernières actus de la Framboise !

Actualité, Revues de presse, Sélections d'Articles ... restez connectés, abonnez-vous à notre Newsletter !