Ce mois d'octobre marque la 23 ème année consécutive de la campagne de lutte contre le cancer du sein. A l'occasion de l'Octobre Rose, la Framboise Connectée vous parle de cette maladie touchant aussi bien les femmes que les hommes.

Heureusement, les progrès de la médecine et les nouveaux dispositifs ont permis de considérablement améliorer le quotidien des personnes touchées.

 

Le cancer du sein en France

Relativement rare chez l'homme, cette pathologie représente le cancer le plus fréquent chez la femme. Son dépistage est facilité depuis la généralisation des examens de dépistage, fortement encouragés à partir de 50 ans. Le diagnostic lors des stades précoces permet de soigner efficacement en employant un traitement moins invasif. Il reste désormais possible que l'ablation d'une partie du sein soit nécessaire.

Depuis 2004, plus de 2 500 000 femmes ont participé au dépistage généralisé auprès d'un radiologue. L'examen est entièrement pris en charge par la Sécurité Sociale. Près de 53 000 nouveaux cas sont détectés chaque année en France.

De nos jours, près de 3 cancers sur sein sur 4 sont guéris (pour les types les plus courants). Cependant, le retour à une vie "normale" peut être éprouvant après des mois de traitement et les répercussions physiques et émotionnelles que cela entraîne. De ce fait, la participation à des groupes de parole ou le parcours à la physiothérapie -par exemple- peut être grandement utile.

Les associations de soutien

Les comités de la Ligue contre le Cancer sont présents dans l'ensemble des départements français. Cet organisme permet notamment de prendre connaissance des différentes aides financières disponibles. Un soutien psychologique est également proposé et des événements sont régulièrement organisés.

Des permanences au sein de l'Institut Marie Curie ont régulièrement lieu afin de soutenir les patientes.

De son côté, l'association "Cancer du Sein, Parlons-en" oeuvre en partenariat avec les collectivités locales et les mairies dans l'optique de récolter des fonds pour la recherche.

Les belles initiatives

Le corps reste souvent marqué par les conséquences du traitement de ce cancer. Certaines femmes choisissent ainsi de subir une opération de reconstruction mammaire. D'autres préfèrent ne pas se faire opérer.

Atteinte d'un cancer du sein en 2010, Cécile Pasquinelli Vu-Hong a créé sa propre marque de lingerie et maillots de bain adaptée aux prothèses mammaires : Garance.
Les articles sont en vente sur le site internet de Cécile et chez plusieurs boutiques spécialisées en France. De nombreux conseils sont également dispensés afin de se sentir bien dans son corps pendant la rémission.

Liens & contacts utiles

Sources : Institut National du Cancer, La Ligue contre le Cancer, le Matin Dimanche, E-cancer

Recevez les dernières actus de la Framboise !

Actualité, Revues de presse, Sélections d'Articles ... restez connectés, abonnez-vous à notre Newsletter !