Le début de la retraite ne rime pas avec la fin des projets ! Malheureusement, les établissements financiers rechignent souvent à accorder un prêt après un certain âge. 

L’Équipe de la Framboise Connectée vous donne quelques bonnes astuces afin de surmonter ces difficultés !

Les difficultés à anticiper

De plus en plus de retraités cherchent à emprunter. Les raisons sont multiples : le besoin de déménager, réaliser des travaux de réaménagement, ou encore l'envie de changer de voiture. Et, les seniors disposent d'avantages conséquents : peu d'endettement, des revenus stables, une épargne déjà constituée, plus d'enfants à charge. Pourtant, de nombreuses contraintes peuvent entraver l'emprunt après 65 ans.

Si l'emprunt est conséquent, la plupart des banques exigeront ce que l'on appelle l'assurance emprunteur (aussi appelée assurance décès-invalidité). Cette garantie couvre les aléas de la vie pouvant impacter de façon négative la capacité à rembourser le prêt. Cet aspect n'est pas à négliger ! Contrairement aux taux des crédits immobiliers, le taux de l'assurance décès-invalidité variera en fonction de l'âge. L'assurance peut même être refusée dans certains cas.

A savoir : les banques se montrent plus conciliantes lorsqu'il s'agit d'un prêt à la consommation.

Les solutions alternatives

Nous vivons plus longtemps, ainsi les seniors ayant recours aux prêts sont multiplient. Il existe des recours pour obtenir un crédit si la banque impose des contraintes trop importantes.

Faire appel à un organisme spécialisé

Certains organismes tels que Senioritis s'adressent aux seniors. Ils proposent des solutions plus adaptées.

D'autre part, bon nombre de banques contractent des "crédits senior", des contrats sur mesure et adapté à la solution de chacun(e)

Demander un prêt social

La Caisse Nationale des Retraités des Agents des Collectivités Locales peut octroyer un prêt entre 0 à 0,75% selon les ressources du demandeur. La somme empruntée doit être utilisée pour améliorer l'habitat, faire face à des dépenses de santé ou d'autres circonstances exceptionnelles.

Toutes les conditions sont détaillées sur le site Internet : www.cnracl.retraites.fr

Emprunter auprès de sa caisse de retraite

Beaucoup de caisses de retraites permettent à leurs adhérents de bénéficier de conditions préférentielles pour obtenir un prêt complémentaire destiné à acquérir sa résidence principale. Le montant maximal avoisine généralement 15 000€, prêtés sur 15 ans. Les conditions d'accès diffèrent en fonction de chaque caisse de retraite.

Hypothéquer son patrimoine

L'hypothèque permet de vendre son bien tout en continuant à y résider. Cette dernière dispense de souscrire à une assurance décès-invalidité. Cela peut être une bonne solution si vous êtes déjà propriétaire d'un bien immobilier, par exemple.

La délégation d'assurance

Depuis 2010, l'emprunteur peut contracter une assurance auprès d'un organisme externe. 

La convention Aeras

Cette convention facilite l'accès au crédit aux personnes ayant déjà rencontré un souci de santé grave. Les conditions pour en bénéficier sont expliquées sur le site du service public : www.service-public.fr

Sources : Le blog patrimoine, PAP, Notre temps

Recevez les dernières actus de la Framboise !

Actualité, Revues de presse, Sélections d'Articles ... restez connectés, abonnez-vous à notre Newsletter !