Que l'on préfère les chiens ou les chats, une chose est sûre : les animaux de compagnie améliorent le moral des humains ! C'est d'autant plus vrai pour nos chers séniors : c'est scientifiquement prouvé: un animal réduit la sensation de solitude et d'isolement. La Framboise Connectée vous dit tout sur ces compagnons à quatre pattes ! 

L'animal de compagnie : un remède à la solitude ?

La proximité avec un animal de compagnie offre des bienfaits scientifiquement avérés. Il a été prouvé que le ronronnement des chats nous relaxe et agit comme un antidépresseur.

Les chiens quant à eux, sont connus pour leur loyauté. Les relations privilégiées entre maître et toutou permettent d'améliorer l'estime de soi.  Aussi, promener un chien quotidiennement nous aide à maintenir une activité physique régulière. A l'extérieur de la maison, le chien joue un rôle de lien et d'intéraction sociale. Nos chiens adorent papoter avec leurs semblables et c'est d'autant plus vrai pour nous ! Le lien social est démultiplié autour d'une promenade en forêt par exemple ! 

L'animal ne remplace pas le contact humain mais joue un réel rôle de compagnon de la vie quotidienne

Conscientes de la joie que les animaux peuvent apporter, de nombreuses structures d'accompagnements aux plus âgés acceptent désormais l'accueil d'un animal.

Des avantages... et des contraintes

Les caresses, l'affection et la compagnie : voici les premiers plus d'un compagnon à domcile. Pas facile d'échapper au coup de blues après que nos bambins aient quitté le nid familial n'est-ce pas ?  C'est pourquoi ces petites boules de poils facilitent la transition vers la retraite : une phase de la vie où l'on dispose de plus de temps libre. Un animal à la maison aide à s'occuper, et permet à son propriétaire de contourner l’apparition de divers maux chroniques.

On conseille le plus souvent aux seniors de choisir des animaux de petite taille. Cela limitera le risque d'accidents.

Le mieux est de choisir le nouveau compagnon à quatre pattes en fonction du style de vie de son futur propriétaire. L'animal qui rejoint le foyer d'un aîné doit être calme et ne pas nécessiter beaucoup de soins. L'éducation sera primordiale afin que l'animal reste calme et ne soit pas trop brusque.

Un animal de compagnie doit être suivi par un spécialiste au même titre qu'un humain. Il faudra donc prévoir le coût des consultations chez le vétérinaire ainsi que le côut des vaccinations. Les chiens ont la particularité de devoir être promenés régulièrement. C'est un détail à ne pas négliger, surtout pour les personnes éprouvant des difficultés à se déplacer

Comment adopter un compagnon à quatre pattes ?

Il existe de nombreuses associations partout en France. Ces refuges proposent à l'adoption des chiens, des chats, ou encore des lapins Ces adoptions sont possibiles moyennant une faible participation financière (afin de couvrir les soins et les vaccinations délivrés ) l'animal notamment) La SPA et 30 Millions d'Amis sont incontounables mais n'hésitez pas à vous renseigner à l'échelle locale de nombreuses autres associations proposent l'adoption d'animaux abandonnés.

Il est également possible de s'adresser à des éleveurs afin d'adopter des animaux de race. En conséquence, une participation financière non négigleable est demandée, comptez plusieurs centaines d'euros, des tarifs qui peuvent grimper jusqu'à 1000 euros pour les animaux convoités notamment. 

Ne pas hésiter à fouiner sur les sites de petites annonces d'échanges entre particuliers comme Le Bon Coin ou le Paru Vendu qui regorgent d'annonces d'adoption. Pensez à vérifier que l'animal qui attirera votre attention est en règle et déjà sevré pour les plus jeunes animaux.

Sources : Wamiz, Psychologie, Bien Chez Vous, Info Seniors, E-santé

Recevez les dernières actus de la Framboise !

Actualité, Revues de presse, Sélections d'Articles ... restez connectés, abonnez-vous à notre Newsletter !