la vie associative à la retraite

La retraite laisse beaucoup de temps libre. Pourtant, il est de plus en plus difficile de conserver une vie sociale riche et d’éviter la solitude. Parce que la fin de l’activité professionnelle n’est pas une fatalité, Assystel vous présente les différentes possibilités.

La vie associative, c’est quoi ?

Les associations rassemblent un groupe de personnes autour d’un centre d’intérêt ou d’une préoccupation. Elles sont le plus souvent organisées par ville et dépendent d’une mairie.
L’objectif est d’apporter une réponse à un besoin collectif et de cultiver le lien social. Les membres de l’association, qui sont bénévoles, y consacrent du temps, en échange d’épanouissement personnel.

On peut en rejoindre une par différents moyens comme :

  • Participer sans être membre, en effectuant des dons ou en s’impliquant de temps en temps
  • En devenant adhérant ou sociétaire, ce qui se traduit par le règlement d’une cotisation
  • En rejoignant l’équipe dirigeante
  • Entrer dans la vie associative dans sa ville

S’investir dans une association, c’est un bon moyen de se divertir et de continuer à faire des rencontres. Pour cela, la première étape consiste à se rendre à la mairie la plus proche pour se renseigner.

Internet fournit également de précieux renseignements à ce sujet, à l’échelle nationale.

Créer une association

Bien qu’il existe des activités pour tous les goûts, il est également possible de laisser libre court à son imagination. En effet, la loi Waldeck-Rousseau du 1er juillet 1901 a instauré la liberté d’association.

Parce que ce type de projet est coûteux, des aides municipales peuvent servir à  financer la création de nouvelles associations. Il suffit d’effectuer une demande de subventions auprès de la municipalité.

Pour cela, il suffit de réaliser les statuts de l’association expliquant sa mission et son mode de fonctionnement. Le projet est ensuite soumis au vote de l’Assemblée Générale. Enfin, il faut à déclarer administrativement son association en prenant contact avec la Préfecture locale. Ces démarches peuvent être faites en ligne.

Car même si l’on distingue deux types d’associations (simple ou déclarée), seules celles qui ont été déclarées peuvent posséder un patrimoine, agir en justice ou obtenir un statut particulier.

Cependant, toutes les associations sont susceptibles d’être soumises à un contrôle de la part des autorités.

Retrouvez les quatre grands actions à mener sur le site des Associations du gouvernement français :

  • Rédaction des statuts
  • Déclaration fiscale
  • Immatriculation
  • Le kit gratuit pour créer son association

Pourquoi s’investir dans l’associatif

Comme le souligne la loi sur l’Adaptation de la Société au Vieillissement, il est important de maintenir le lien social et de rester un senior actif !

Qu’il s’agisse de s’occuper des plus jeunes ou de faire du sport, le choix est vaste. Cela permet notamment de développer de nouvelles compétences, de se sentir valorisé(e).

Les rapprochements intergénérationnels sont encouragés par de nombreuses associations telles que :

  • Lire et faire lire, qui a pour rôle de mettre en relation des enfants et des aînés
  • Grands-Parrains, qui rapproche petits-enfants et grands parents de cœur
  • Agirabcd, qui assure la transmission de connaissances entre seniors et jeunes entrepreneurs
  • Les aînés ont donc l’embarras du choix pour rester actifs !

Vidéos de témoignages de Seniors qui ont créé leur association :

 


Je suis co-acteur du projet associatif par MaisonAssoStrasbourg

 


Michèle par MaisonAssoStrasbourg


Michel par MaisonAssoStrasbourg

 


Frédéric par MaisonAssoStrasbourg

 


Pierre par MaisonAssoStrasbourg

Sources : Senior Actu, Portail citoyen de la ville de Gentilly, Evry.fr, ASDO, Vie publique.

Tags : Seniors, Vie Associative, Créer une association, Que faire à la Retraite, La retraite m'ennuie, Retraite.

Recevez les dernières actus de la Framboise !

Actualité, Revues de presse, Sélections d'Articles ... restez connectés, abonnez-vous à notre Newsletter !